Dabré Guillaume: un jeune intelligent et talentueux

Jeune burkinabè étudiant en Chine Taïwan, Dabré Guillaume fait parler de lui à travers son projet GreenFaso qu’il a présenté à la conférence  « le modèle des Nations Unies » (Harvard World Model United Nations) à Rome en mars dernier ; un projet qui « a séduit le jury ». Il nous en parle dans cette interview.

DSCN0185
Photos prises à Rome au Sheraton Parco di Medici hotel, Vatican City, colosseo Roma, etc. En compagnie de Sollers Ndigtol du Tchad, Dastan Jalill de l’Allemagne, Riyad Amran de la France, et d’autres notamment des USA; Canada …

Qui est M. Dabré ?

Merci d’abord pour cette belle occasion que vous me donnez. Je suis Dabré Guillaume. J’ai 22 ans. Après l’obtention de mon certificat d’études primaires en 2006, j’ai décidé de poursuivre mes études primaires au Petit Séminaire Saint Augustin de Baskouré où j’ai étudié pendant 5 ans (6e a la 2nd avant d’être transféré au Petit Séminaire Saint Kisito de Bougui en 2012. J’ai ainsi obtenu mon baccalauréat série A4 en juillet 2013. Dans l’optique de commencer un accompagnement avec les Jésuites, je me suis inscrit à l’université de Ouagadougou en Philosophie et a l’ISPP en Marketing et Communication d’Entreprise pour l’année académique 2013-2014. A la fin de ladite année, j’ai eu l’admission à la bourse du gouvernement taiwanais. Depuis Août 2014, je suis en République de Chine Taiwan. Après un an d’études du mandarin, je suis présentement en première année de Diplomatie et Relations Internationales à l’Université Tamkang.

Vous avez reçu une bourse taïwanaise en 2014 pendant que vous étiez étudiant à l’ISSP en Communication, qu’est-ce qui vous a motivé à faire le choix de Taïwan pour poursuivre vos études supérieures ?

D’abord, j’ai été beaucoup attiré par la qualité et les conditions d’études à Taiwan. Au regard donc du cadre qu’offre Taiwan, j’ai juste fait une décision en évaluant le coût d’opportunité. Le résultat était tel que le meilleur choix pour moi c’était d’accepter la bourse qui m’était offerte par le gouvernement taiwanais.

Au départ c’était la Communication et une fois à Taïwan vous optez pour les relations internationales ; pourquoi ce virage ? Est-ce que M. DABRE avait fait un mauvais choix ?

Tout à fait. J’ai changé de domaine une fois arrivé ici. Je n’avais pas fait le mauvais choix. La communication d’entreprise c’est la filière qui m’était accessible au Burkina Faso comparée à la diplomatie qui en réalité est mon tout premier. Alors comme l’occasion m’a été donnée, je l’ai tout simplement saisie pour m’inscrire en diplomatie et relations internationales.

Vous êtes ‘’Burkinabè-Chinois’’ il y’a pratiquement 02 ans, alors quelle analyse faites-vous des deux systèmes éducatifs : celui du Burkina comparé au modèle taïwanais ?

Je dirais qu’au Burkina Faso nous avons un potentiel humain de valeur mais avec des conditions d’études pas les mieux propices. Comparé au système Burkinabè, le système taiwanais a l’avantage d’utiliser la technologie pour offrir de meilleures conditions d’études. Presque tout est informatisé avec un large accès au wifi. Cela permet à l’étudiant d’avoir facilement accès aux éléments dont il a besoin pour sa formation.

Vous avez participé à un concours à Rome où vous avez reçu un prix, et pas des moindres, alors parlez-nous en un peu et de vos sentiments.

En mars 2016 j’étais à Rome pour participer à la conférence intitulée le modèle des Nations Unies (Harvard World Model United Nations). A cette occasion a été lancée la compétition dénommée Social Venture Challenge et qui consistait pour les étudiants, à travers le monde, à soumettre et à défendre un Projet, un « business plan », etc. J’ai pris la décision d’y prendre part. Il y a eu d’abord des étapes de présélections jusqu’à la finale qui regroupait 7 étudiants ou groupes d’étudiants de pays différents. J’ai essayé de faire de mon mieux. Cela demande la persévérance et la détermination. Mon projet nommé GreenFaso a pu séduire le jury. Je rends grâce à Dieu pour m’avoir donné de remporter ce prix. En plus du mien trois autres prix ont été remportés par un Allemand, un Indien et un Filipino. Pour ce qui est de mon projet GreenFaso, il s’articule autour de trois principaux volets :

  • Le premier volet consiste au recyclage des déchets et ordures. Il va de la collecte, du tri, du traitement, du conditionnement à la vente des matières obtenues.
  • Quant au deuxième volet, il intervient dans l’exploitation de l’énergie solaire. Il consiste à créer des moyens d’exploitation de l’énergie solaire.
  • Le troisième volet consiste à la formation, au conseil et à l’assistance dans le domaine de l’environnement.

Quels sont les projets à court et long terme de DABRE Guillaume ?

A court et à long terme, je vais me concentrer sur mes études et mon projet.

Enfin, on sait qu’en plus d’être étudiant vous êtes également candidat aspirant des Jésuites et la question qu’on se pose est qu’en est-il de la vocation sacerdotale de DABRE Guillaume ? Cette flamme du célibat sacerdotale est-elle toujours d’actualité ?

A cette question je ne peux rien dire pour le moment. Laissons le temps au temps. Je voudrais par ailleurs vous remercier pour toutes ces questions si bien élaborées. Je vous souhaite du succès dans ce vous faites. Dieu vous bénisse.

Iterview réalisée par Bamax (via mail)


Une réflexion sur “Dabré Guillaume: un jeune intelligent et talentueux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s